BDWay : Le Jour de Tarowean de Juan Díaz Canales et Rubén Pellejero

24 avril 2020 à 11h00 - 1084 vues
Télécharger le podcast

Bdphiles bonjour, c’est dom et nous chinons sur la BDWAY. Aujourd’hui, nous revenons sur une icône de la bande dessinée, Corto Maltese. Après la mort d’hugo pratt, son créateur italien, des fans absolus de ce cador se présentèrent à son éditeur pour reprendre le flambeau. Et c’est ce qu’ils firent avec maestria. Ces mordus étaient soucieux de ne pas voir disparaitre corps et bien la silhouette de ce capitaine sans navire que, amateur de BD ou pas, tout le monde connaît.

Deux ibériques, Canales et Pellejero ont donc accouché du jour de Tarowean. Mais sans douleurs, je le précise tout de suite. Le premier a brillamment façonné l’énigme. Elle a la particularité d’être le prequel de la ballade de la mer salée, le premier album d’hugo pratt. Et son complice en a reproduit fidèlement le trait.

Au risque de paraitre vieux jeu, je dirais que nous voilà de retour au bon vieux temps. Si vous avez suivi l’œuvre d’hugo pratt, pas un détail croustillant ne manque. Les paysages qui déracinent et dont la couleur donne un éclat nouveau à l’album. L’ambiance, feutrée ou enflammée, au choix. Et les personnages haut en couleurs. La magie est intacte, le film onirique.

Bref, embarquement immédiat le jour de Tarowean. Et c’est signé Canales et Pellejero, aux éditions Casterman.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article